Lestrelin

Marie Lestrelin – Second violon

Née en 1995, Marie Lestrelin débute le violon à Avignon à l’âge de six ans, puis le piano, et enfin le chant au sein de la maitrise de l’Opéra d’Avignon. En 2012 elle est admise en violon au conservatoire de Paris dans la classe de Florin Szigeti, membre fondateur du Quatuor Enesco, et elle reçoit entre 2014 et 2018 les enseignements d’Alexandre Brussilovsky, puis d’Arielle Gill, professeur assistante au CNSM de Paris. Elle possède une licence de musicologie de l’université Paris-Sorbonne, et le diplôme national supérieur professionnel du Conservatoire de Paris, où elle a également obtenu son Diplôme d’Etat de professeur de violon. Elle est lauréate du Prix de la légion d’Honneur 2013. Entre 2012 et 2017, Marie est sélectionnée pour participer aux Académies du Festival d’Aix, où elle se perfectionne au métier de musicien d’orchestre auprès de membres du London Symphony Orchestra, ou encore des chefs de renoms tels que F-X Roth, P.Heras-Casados, et G.Noseda. Elle poursuit aujourd’hui une carrière d’orchestre pour diverses formations telles que : l’Orchestre Régional Avignon Provence, le Philharmonique des Pays d’Aix, l’Orchestre de Chambre de Marseille, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire, l’Orchestre de Toulon, l’Ensemble Prométhée, les Forces Majeures… Ainsi qu’une carrière de chambriste, au travers notamment de la création du Quatuor Alberta, et de l’ensemble Gayaneh, premier prix de la catégorie « Jeunes Talents » du Concours Centr’ensemble de Paris en 2016. Elle également membre du collectif de chambre Les Forces Majeures créé et dirigé par Raphael Merlin, violoncelliste du quatuor Ebène .  Ces expériences lui permirent de jouer dans les festivals et salles les plus prestigieuses : Festivals de la Chaise Dieu, d’Aix-en-Provence, des Chorégies d’Orange, Philharmonie de Berlin, Philharmonie de Paris, Teatro Carlo Felice, Teatro Toniolo, Teatro del Maggio, Teatro Morlacchi, Atheneum de Bucarest, Radio Kootwijk, Opéra de Vichy…En parallèle, naît cet engagement pour la transmission et la diffusion de la culture musicale auprès d’un plus large public. Ce désir de sensibiliser l’amènera à s’engager musicalement notamment lors d’interventions dans différents milieux et lors d’actions de médiation culturelle.